Développement durable

Concours des Arbres remarquables Bordeaux Métropole, le 6 octobre 2017

copie quercus ilex cote de Bouliac

Plan Ville de Bouliac pour référencement.pdf

  1. Point numéro 1 : Quercus Ilex, situé côte de Bouliac
  2. Point numéro 2 : Cedrus atlantica glauca, situé en haut de la côte de Bouliac
  3. Point numéro 3 : Groupe de Cedrus deodara, situé Parc des Ecoles
  4. Point numéro 4 : Quercus Ilex, situé Chemin de Passerieu
  5. Point numéro 5 : Quercus Pedonculata, situé chemin de Crabot

Sentier de l’Ermitage

Les travaux de confortement et d’aménagement du sentier de l’Ermitage, menés par Bordeaux Métropole, sont quasiment terminés. des passerelles métalliques en acier galvanisé, ancrées sur des micro-pieux en béton d’une dizaine de mètres de profondeur, ont été installées afin de permettre un cheminement  piétonnier en toute sécurité qui permettra de relier la Plaine au Coteau dans un cadre paysager exceptionnel.
L’inauguration est prévue au printemps prochain.

IMG_2036 IMG_2034 IMG_2029


Protéger notre qualité de vie aujourd’hui, c’est déjà construire demain

Selon la définition du rapport Brundtland de 1987, «le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.» L’objectif est d’assurer la mise en place de nouveaux processus utiles au bien être des individus dans le respect de l’environnement et des besoins des générations à venir.

Il s’articule autour de trois actions majeures : l’équité sociale, la préservation de l’environnement et l’efficacité économique. Actions situées depuis longtemps au cœur des initiatives municipales. Une commission du Patrimoine, de l’Environnement et du Développement Durable a été créée afin d’encore mieux réagir à ces nouveaux enjeux.

Les berges de Garonne


Les chemins

Chemin de Crabot

Chemin de Crabot

IMG_1302

Voie Bordeaux – Eymée

IMG_1310

Voie Bordeaux – Eymée

Propriété de communauté urbaine suite à une délibération de 1976, les chemins de Bouliac constituent une véritable perle de notre patrimoine et de notre environnement. De nombreux travaux de réhabilitation respectueux de leur caractère naturel sont actuellement en cours. Il s’agit principalement, au-delà d’un simple débroussaillage de lutter contre les dégradations dues aux cours d’eaux ou à l’érosion. Ces travaux réclamés à Bordeaux Métropole sont le préalable à la réappropriation de ce patrimoine exceptionnel par la municipalité. Leur intégration aux chemins de randonnées et leur balisage historique achèvera cette réhabilitation.


Environnement

La préservation de l’environnement et le fleurissement de la commune sont une priorité de l’action municipale. Des économies d’eau et une réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires sont mises progressivement en place. Le verdict très positif du jury des villages fleuris encourage la ville dans ses actions. Les berges de Garonne ont été nettoyées et débroussaillées cet été par l’association d’insertion REV mandatée par les Voies navigables de France. Ce nettoyage a également permis de dépolluer ce site très agréable, grandement fréquenté les dimanches ensoleillés. Des peupliers ont été plantés.

Chemin de Fourney

Chemin de Fourney


Pistes cyclablesbike-966771_960_720

Les travaux de voiries engagés sur la commune s’accompagnent dorénavant sur les axes structurants de l’intégration de pistes cyclables qui, peu à peu, se connectent les unes aux autres. La connexion du jalonnement cyclable de l’itinéraire reliant la piste Roger Lapébie à la piste Bordeaux-Lacanau a été achevée cet été. Cet équipement qui longe le Quai de la souys depuis Bouliac permet à tous ceux qui le souhaitent de se rendre notamment à Bordeaux en toute sécurité, voire pour les plus courageux d’aller à la plage…


Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement

Le bruit routier

Bordeaux Métropole a réalisé une cartographie du bruit causé par le trafic routier sur chaque commune de Bordeaux Métropole. Les cartes, réalisées par modélisation et non par des mesures sur site, représentent une situation moyenne tenant compte des caractéristiques de la voirie, des bâtiments et du trafic. Elles ne sont pas opposables aux tiers. Elles sont réalisées pour les 2 indicateurs réglementaires Ln et Lden exprimés en dB(A). http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9cibel_A. Ils traduisent une notion de gêne globale ou de risque pour la santé.

– Le Lden est le niveau d’exposition au bruit durant 24 heures : la valeur de l’indice de bruit Lden représente le niveau d’exposition totale au bruit sur 24 heures. Il est composé des indicateurs « Lday, Levening, Lnight », niveaux sonores moyennés sur les périodes 6h-18h, 18h-22h et 22h-6h, auxquels une pénalité est appliquée sur les périodes sensibles du soir (+ 5dB(A)) et de la nuit (+ 10 dB(A)), pour tenir compte des différences de sensibilité au bruit selon les périodes.

– Le Ln est le niveau d’exposition au bruit nocturne. il est associé aux risques de perturbations du sommeil.

Pour le bruit routier 4 cartes sont consultables :r

  • Une carte d’exposition au bruit sur un jour complet (Lden – 24 heures),
  • Une carte de dépassement de « valeur limites » du bruit sur un jour complet (Lden),
  • Une carte d’exposition au bruit (Lnight, de 22 heures à 6 heures)
  • Une carte de dépassement de « valeurs limites du bruit en période de nuit (Lnight)

De plus, 2 tableaux de données estimant la population exposée au bruit sont aussi rendu public.

Le format permet une impression des cartes en A3.

Les cartes de bruit sont des documents stratégiques à l’échelle de grands territoires. Elles visent à donner une représentation de l’exposition au bruit des populations, vis-à-vis des infrastructures de transports. Les autres sources de bruit, à caractère plus ou moins fluctuant, local ou événementiel ne sont pas représentées sur ce type de document.
Le contenu et le format de ces cartes répondent aux exigences réglementaires issues de la Directive Européenne 2002/49/CE sur la gestion du bruit dans l’environnement, s’appliquant aux aires urbaines, et pour lesquelles les communes ou intercommunalités sont « autorités compétentes ». Sur l’agglomération bordelaise les communes ont la compétence de gestion des nuisances sonores. 

Avertissement
Les cartes publiées n’ont pas de valeur réglementaire et ne sont pas opposables au niveau du droit. Elles n’entraînent aucune servitude d’urbanisme.

◊ Pour aller plus loin :

Le site du Centre d’information et de Document sur le Bruit : www.bruit.fr
Le CIDB propose des fiches conseils pour les collectivités et pour les particuliers, des éléments d’actualité et l’essentiel de la réglementation française et européenne en matière de bruit.

Le site Légifrance : http://www.legifrance.gouv.fr/
Pour consulter l’intégralité des textes du droit français et européen.

L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe) propose en ligne un dossier complet sur le bruit. http://www.ademe.fr/

– L’Autorité de contrôle des nuisances sonores aéroportuaires (Acnusa) : Pour tout savoir sur les nuisances sonores aériennes et la législation qui s’y rapporte. www.acnusa.fr


 Le Plan Climat

Bordeaux Métropole s’est engagé, depuis plusieurs années, dans une démarche plan climat. Après avoir réalisé le diagnostic de la situation actuelle et afin de définir un plan d’actions pour réduire, à l’échelle de notre territoire, nos émissions de gaz à effet de serre ; Bordeaux Metropole organise une phase de concertation avec l’ensemble des acteurs du territoire (collectivités, entreprises, associations, habitants,…).

Le site internet du plan climat ici


La thermographie

La thermographie aérienne infrarouge permet de visualiser les déperditions énergétiques des toitures des habitations de notre agglomération. A partir de cette information, chaque citoyen a la possibilité d’agir pour une meilleure isolation de son habitat, réduire sa facture d’énergie et, du même coup, limiter ses émissions de gaz à effet de serre. C’est la raison pour laquelle Bordeaux Métropole a mis en place, dans le cadre de son plan climat, cette première action à l’ordre du jour. Un dispositif concret et efficace.

Le site internet de la thermographie aérienne ici


Plan de lutte contre le risque « Influenza Aviaire »

2048x1536-fit_mairie-colmar-va-distribuer-30-mai-poules-concitoyens-diminuer-volume-dechets-domestiques-illustrationSuite à la détection de la maladie sur le territoire français, le département de la Gironde a été classé en zone de restriction.

Le principe de précaution impose la prise de mesures qui s’adressent aux professionnels et aux particuliers pour lutter efficacement contre la propagation de ce virus.

 

 

 

Ces mesures sont de trois ordres :

Le recensement des détenteurs d’oiseaux vivants à l’extérieur (poules, canards, oies, pigeons, dindes, pintades, cailles, faisans, perdrix et autres espèces de type paon…).
pour ce faire, complétez l’imprimé accessible sur internet à l’adresse suivante : https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_15472.do ou disponible en mairie (n° SIRET ou n° EDE  n’a pas à être complété pour les particuliers).

La mise en œuvre de mesures de biosécurité pour éviter l’introduction ou la diffusion du virus (nettoyage et désinfection des volières et du matériel, protection des points d’alimentation et d’abreuvement afin d’éviter que les oiseaux sauvages n’y accèdent, désinfection des chaussures au retour de la chasse et de tout lieu d’hébergement de volailles, nettoyage des mains avant et après les soins aux animaux).

Une attention particulière  sera également portée aux indications suivantes :
– Toute suspicion de pathologie sur les oiseaux doit être signalée à un vétérinaire,
– Tout contact avec les oiseaux de la faune sauvage doit être évité,
– Le lâcher de gibier à plumes est interdit (sauf autorisation préalable du Directeur Départemental de la Protection des Populations).
– Les rassemblements d’oiseaux sont interdits (sauf autorisation préalable du Directeur Départemental de la Protection des Populations).

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez vous rendre sur le site : agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-la-situation-actuelle-en-france ou contacter la Direction Départementale de la Protection des Populations, service de la Santé et de la protection animales au 05 56 42 44 70.